Les retards dans les délais de paiement tuent les fournisseurs

Quelques chiffres

D’après le Rapport de l'Observatoire des délais de paiement 2020 publié le 28/09/2021, les délais de paiement des fournisseurs ont été plutôt stables entre 2015 et 2019.

Alors que l’année 2019 connaissait une diminution de ces délais de paiement, cette tendance à la baisse a été rattrapée par les conséquences de la crise du COVID-19.⚡

📉A partir de 2020, une dégradation de la situation sur les retards de paiements s’est faite sentir, notamment chez les fournisseurs de matières premières.

Le rapport a pu mettre en exergue ces retards et a permis d’établir les données suivantes :

44% des paiements fournisseurs respectent les délais.

38% des paiements ont un retard de moins de 30 jours.

9% des paiements sont exécutés entre 30 jours et 60 jours.

9% d’entre eux dépassent la durée légale de paiement (60 jours).

Pourquoi de tels retards ?

Pour Pierre Pelouzet, médiateur des entreprises, ces retards seraient dus à trois facteurs :

Ces difficultés sont souvent liées au secteur de l’entreprise et à sa taille. Les plus petites ont été les plus vulnérables.

Pourtant, bien avant cette crise, les retards dans les délais de paiement des fournisseurs n’étaient pas inconnus et étaient pourchassés par la DGCCRF à cause de leurs conséquences importantes sur la survie économique de des fournisseurs.

D’après la Banque de France, la plupart du temps, un fournisseur accorde des délais de paiement à son client pour :

Ce type d’accord client - fournisseur est un avantage considérable pour le client qui peut observer une conséquence sur son BFR (lequel peut être négatif concernant les entreprises du secteur de la grande distribution) et avoir une ascendance commerciale sur son fournisseur.

Comme nous l’avons vu précédemment, les fournisseurs se retrouvent souvent désavantagés et leur activité peut se voir menacée par des retards sur des délais de paiements qui avaient pour objectifs de maintenir leur compétitivité.

Quelles solutions ?

Diverses sanctions ont été mises en place pour améliorer les conditions des fournisseurs, comme par exemple les amendes qui peuvent s’élever jusqu’à 2 millions d’euros pour une personne morale (ce montant peut paraître dérisoire, toute proportion gardée) ou bien le “name and shame” qui a pour objectif de ternir l’image d’une entreprise en la nommant expressément dans les médias locaux, cette solution est souvent utilisée dans les pays anglo-saxons.

💥La DGCCRF a d’ailleurs assuré vouloir renforcer les contrôles de ces retards de paiement.

Outre ces sanctions punitives, d’autres solutions peuvent être apportées. Notamment des solutions comptables, comme l’escompte ou l’affacturage inversé qui permettent de créer du crédit interentreprise. Ce crédit a d’ailleurs permis à de nombreuses entreprises de survivre à la crise.

Ces solutions permettent de créer un lien plus fort entre le client et son fournisseur en permettant aux deux parties d’y trouver un avantage. 🤝

N’hésitez pas à nous faire part en commentaire de votre opinion concernant les retards dans les délais de paiement des fournisseurs en France.

A très bientôt chez Kresus !

Sources

« Les délais de paiement : Faites le point sur vos usages! » 2018. Banque de France. 9 mars 2018. https://entreprises.banque-france.fr/les-delais-de-paiement-faites-le-point-sur-vos-usages.

« L’Observatoire des délais de paiement a remis son rapport à Bercy ». 2021. 6 octobre 2021. https://www.lemondedesartisans.fr/actualites/lobservatoire-des-delais-de-paiement-remis-son-rapport-bercy.

« “Name and Shame” : que retenir ? » 2020. Ellisphere (blog). 16 novembre 2020. https://www.ellisphere.com/name-and-shame-retards-paiement-que-retenir/.

« odp_2020.pdf ». s. d. Consulté le 24 février 2022. https://publications.banque-france.fr/sites/default/files/medias/documents/odp_2020.pdf.

Virginie de Kerautem, Florence Hubin. 2021. « Pierre Pelouzet, médiateur des entreprises : «Le sujet numéro un, c’est le retard de paiement» ». Aujourd’hui en France (site web), septembre. https://nouveau-europresse-com.bibelec.univ-lyon2.fr/Link/LYONT_3/news·20210920·PJW·pzcwezapancgpickordlppyjcq.

N’attendez plus, sécurisez votre trésorerie avec notre technologie

Laissez vos coordonnées, un expert vous rappelle pour vous faire découvrir nos fonctionnalités.
Demandez une démo
By clicking “Accept All Cookies”, you agree to the storing of cookies on your device to enhance site navigation, analyze site usage, and assist in our marketing efforts. View our Privacy Policy for more information.